Diagonal



Diagonal

 

« Si le jazz a aujourd’hui une dimension verticale (par sa longue histoire) et horizontale (par son universalité), la “diagonale” décrit idéalement la direction choisie par J-C Cholet : aller de l’une à l’autre par cette voie oblique et ascendante qui traverse tous les paysages musicaux, des plus traditionnels aux plus contemporains. Fondé en 1990 sous le nom d’Odéjy Octet (Orchestre Départemental de Jazz de l’Yonne), Diagonal (rebaptisé ainsi en 1999) tourne résolument le dos au répertoire conventionnel du jazz (si tant est qu’il en existe un!) pour puiser son inspiration dans le patrimoine européen. Dans le droit fil du Duke Ellington des années 1950-60 – dont il n’est d’ailleurs parfois pas si éloigné comme pianiste – Cholet traduit en suites ambitieuses ses impressions de voyage (réelles ou imaginaires) à travers telle ou telle aire géo-culturelle de l’ancien continent. Se sont ainsi succédé la “Suite Alpestre” (1997, en collaboration avec Mathias Rüegg du Vienna Art Orchestra),  “English Sounds & Irish Suite” (2001),  “Slavonic Tone” (2003), “French Touch” (2007) Le dernier programme "Nights in Tunisia" a été créé en mai 2011 au Petit Faucheux à Tours  Gérald Arnaud

 

Les Programmes de Diagonal

2015 " Le tombeau de Poulenc "

Jean-Christophe Cholet et Alban Darche avaient depuis longtemps l’envie de s’associer pour un projet commun en grande formation, le festival « Présences » de Radio France leur ayant permis d’y réfléchir dès 2010. Ce projet se concrétisera en 2015, avec la création du programme « Le tombeau de Poulenc », Jean-Christophe Cholet et Alban Darche sont respectivement implantés en Régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire depuis près de 20 ans. Ils mènent parallèlement des projets de création (du duo au grand orchestre), des résidences pédagogiques, répondent à des commandes d’écriture, d’arrangements, réalisent des tournées en France comme à l’étranger...
Leur idée commune pour ce nouveau projet est de créer une oeuvre originale qui prenne son inspiration dans l'oeuvre
de Francis Poulenc, de lui construire son « Tombeau », à l'instar de Maurice Ravel qui créa avec son Tombeau de Couperin, une oeuvre intemporelle qui ancra profondément son auteur dans une tradition française initiée par François
Couperin ou Jean-Philippe Rameau. L’instrumentation choisie pour La Diagonale du Cube permet autant de faire
sonner un orchestre de jazz que de recréer un concertino propre à développer une forme qui fera écho au travail de
Poulenc : le concerto pour deux pianos et orchestre.
C’est avec grand plaisir que Mathias Ruëgg (leader du Vienna Art Orchestra) a accepté de participer en tant que cocompositeur à cette nouvelle aventure en grande formation. L’idée n’est pas de juxtaposer trois suites distinctes de
chaque compositeur mais plutôt faire alterner la musique de chacun, grâce à un scénario construit sur le modèle d’un
concerto grosso.

Les musiciens
Jean-Christophe Cholet : Piano, composition // Alban Darche : Saxophones, composition // Nathalie Darche : Piano
Pascal Vandenbulcke : Flûtes // Marie-Violaine Cadoret : Violon, Alto // Matthieu Donarier : Sax, Clarinettes
Olivier Laisney : Trompette // Jean-Louis Pommier : Trombone // Didier Havet : Tuba
Christophe Lavergne : Batterie // Stéphane Kerecki : Contrebasse

 

2011 « Nights in Tunisia »

« Nights in Tunisia » est un projet qui propose de réunir sur scène le raffinement de la musique et du chant arabe combiné avec la braise ardente des rythmes du jazz actuel. L'art des maqâms (essence modale de la musique arabe) associé à de riches progressions harmoniques, l'art subtil de la variation confronté à celui d’une improvisation collective débridée  laissent déjà imaginer la richesse de ce projet où les instruments traditionnels dialogueront avec un sextet au groove endiablé. La musique, très festive, extrêmement colorée et très pointue  demeure incroyablement accessible, étant basée sur des chants populaires.

Pour ce nouveau programme, le travail de composition est partagé avec le tromboniste Geoffroy de Masure (entendu notamment aux côtés de Steve Coleman et d’Aka Moon) et le violoniste Jasser Haj Youssef, musicien se produisant dans les orchestres de musique arabe les plus prestigieux et musicologue spécialisé dans la recherche sur les similitudes entre l’improvisation dans le jazz et les musiques traditionnelles arabes.

Membre de l’orchestre Diagonal depuis 1995, Geoffroy de Masure s’est toujours distingué par sa capacité à s’approprier, comme soliste, le discours musical proposé dans les différents programmes écrits par Jean-Christophe Cholet. Alors que rien ne le prédestinait, il rencontre le violoniste tunisien Jasser Haj Youssef et les deux musiciens entament une réflexion sur les interactions possibles entre le jazz et la musique tunisienne. A un moment où le responsable musical de Diagonal cherche alors à reconduire un travail de création à plusieurs, comme ce fut le cas en 1996 pour le programme « Suite Alpestre » avec Mathias Rüegg, c’est tout naturellement qu’il leur propose de s’associer pour le projet « Nights in Tunisia ». Vaste domaine thématique par sa richesse culturelle, le prétexte d’une relecture des musiques arabes passionne les trois musiciens.

L’occasion est alors donnée à Jean-Christophe Cholet de prendre une nouvelle orientation avec Diagonal, tout en continuant son exploration des cultures du monde. La perspective d’une préparation très en amont, l’association des compétences de chacun pour la construction du programme et la particularité d’une nouvelle méthode de travail pour la conception de la musique contribuent à ce choix sans concession.

 

2007 « French Touch »

Ce programme est consacré au patrimoine musical français. Le début du 20ème siècle a bénéficié en France d’un fantastique développement musical, riche de découvertes et d’initiatives de la part des compositeurs de musique classique. C’est le temps également de l’éclosion de la chanson française et de musiques plus populaires, les premières musiques de film. Jean-Christophe Cholet a souhaité s’immerger dans cette atmosphère bien particulière afin d’imaginer son programme : « French Touch ».

Sujet ou prétexte d’une réflexion afin de bâtir une œuvre originale, le patrimoine musical français a été la source d'inspiration du compositeur.

Le tubiste Arnaud Boukhitine a participé également à l’élaboration du programme pour quelques compositions.

French Touch a été créé à Equinoxe, Scène nationale de Châteauroux en 2007 et enregistré au cours de l'année 2008.

 

2003 « Slavonic Tone »

Troisième volet de ce projet consacré aux musiques Européennes. Slavonic Tone, réjouissante confrontation (ça et là un mariage) des puissantes cadences des folklores dis des pays de l’Est aux codes d’une expréssion lyrique devient prétexte à découper, arranger, déranger… Jean-Christophe Cholet signe 6 nouvelles compositions et 2 arrangements sur des mélodies des célèbres Voix Bulgares. C’est également l’occasion d’écouter le travail d’écriture d’Arnaud Boukhitine, tubiste de l’orchestre et qui vient nous présenter 2 compositions complémentaires, venant se fondre subtilement dans l’ensemble du projet. Créé en mai 2003 au théâtre d’Auxerre, ce volet revêt un caractère plus festif en s’éloignant gentiment des codes de la musiques de jazz, il en garde uniquement une large place consacrée à l’improvisation. Durée du programme : de 1h15 à 1h30.

 

2000 « English Sound’s & Irish Suite »

« English Sounds » adapte des pièces du répertoire anglais et des compositions originales inspirées par les images que les îles britanniques ont laissées dans la mémoire du pianiste. Au cours de cet itinéraire empruntant au patrimoine musical anglais, « Diagonal » nous transportera des rives de la musique baroque de Purcell, jusqu’au siècle de Benjamin Britten avec une escale par les années Beatles. Un « cabotage musical » évoquera en parallèle les influences multiples, de l’ambiance très anglaise des orchestres dits « square » aux chorales, en passant par la nouvelle vague des musiciens de jazz anglais. Les réminiscences sonores parviendront enfin des terres d’Irlande, dans une connotation plus populaire et festive, suggérant le folklore et la tradition. « Les atmosphères bien particulières de la musique resurgissent avec mon regard et ma sensibilité personnelle… Le point commun entre toutes ces pièces reste bien entendu la musique de Jazz et sa large place laissée à l’improvisation » Jean-Christophe Cholet La subtilité avec laquelle il emprunte les éléments rythmiques, les fragments mélodiques et les formats d’instrumentation spécifiques à chacune de ces musiques œuvre à l’éclosion d’une nouvelle composition originale identifiant le style propre à Jean-Christophe. Succédant à la « Suite Alpestre » (Odéjy-J.-C. Cholet/Mathias Rüegg, Cd « Suite Alpestre », label Pee Wee 013), « English Sounds » tient à la passion du compositeur d’explorer les influences musicales européennes, sources d’inspiration inépuisables qui l’ont toujours fascinées, et dont il estime « réellement d’actualité de mettre en exergue la richesse des mélodies à travers un projet soigneusement défini ». Lui affectant des musiciens d’exception, ce programme, nouveau « miroir imaginaire » d’une contrée de l’Europe, renouvelle au pianiste l’opportunité de nous livrer sa conception particulière de la musique en formation orchestrale. Durée du programme : de 1h15 à 2h00.

 

1997 « Suite Alpestre »

Co-composé par Mathias Rüegg (leader du Vienna Art Orchestra) et Jean-Christophe Cholet, cette première œuvre marque le démarrage d’un vaste projet autour des musiques européennes. Le challenge fût simple, sachant que le massif des Alpes est présent dans 4 pays : la France, la Suisse, l’Autriche et l’Italie, Mathias Rüegg et Jean-Christophe Cholet se sont partagés à parts égales le travail d’écriture. Mathias Rüegg se consacrera alors à la Suisse et l’Autriche et Jean-Christophe Cholet à la France et l’Italie. Les thèmes choisis sont puisés dans les musiques traditionnelles des Alpes, vecteur des 4 pays intéressés. Il s’agissait de re-construire une nouvelle pièce en utilisant les éléments rythmiques et mélodiques caractérisant ces musiques. Cette création oscille entre musique jazz, contemporaine, folklorique… tout en s’inspirant du patrimoine culture musical alpin, le travail des deux compositeurs et leur inspiration donnant la forme finale de cette création. Durée du programme : de 1h15 à 1h30.